Circuits fermés – Cie Defracto

Cette année j’ai eu l’opportunité d’aller voir plusieurs spectacles de « cirque moderne ». La plupart grâce au « parcours spectateurs » que propose l’école de cirque Cresco dont je fais partie. Et quand je vois un spectacle qui me plaît, j’ai automatiquement envie de le partager, ou au moins de vous donner envie d’aller le voir ! J’aimerais donc inaugurer une nouvelle série de chroniques sur le thème du spectacle vivant. Je précise tout de suite que je ne suis pas critique, je ne parlerai donc que de spectacles que j’ai aimés, et sans aucune autre prétention que d’essayer de vous faire partager mes coups de cœur !

Pour cette première chronique, j’aimerais vous parler du spectacle « Circuits fermés » de la Compagnie de Fracto. Il s’agit d’un duo de jonglage, constitué de Guillaume martinet et Minh-Tham Kaplan.

Beaucoup de jongleurs sont « visibles » sur internet, diffusent des vidéos, etc.
Ce n’est pas le cas de ces 2 là !
Minh-Tham, je l’avais juste aperçu dans une vidéo de jonglage datant de quelques années, qui montre une séance d’improvisation de jonglage entre lui et 2 autres très bons jongleurs.

Guillaume Martinet, j’ai eu la chance de participer à un stage de jonglage qu’il a donné au Carré Magique de Lannion. Stage de 3 jours, intensif, passionnant, et qui n’est pas pour rien dans ma motivation à jongler ! Si vous êtes jongleur et que vous voulez vous perfectionner, je ne peux que vous recommander ses stages, qui vous ouvrent vraiment de nouveaux horizons. Comme le dit lui-même Guillaume, son but est de donner des « outils » pour pouvoir ensuite se perfectionner, créer, développer son language propre.

Je savais donc dès le départ que le niveau en jongle était très bon ! Mais un bon niveau en jonglerie n’est pas forcément suffisant pour un spectacle de 50 minutes, surtout pour des spectateurs non jongleurs, donc je me disais que le pari était risqué. Risqué, mais parfaitement réussi ! Le jour ou j’ai assisté au spectacle, une petite rencontre était organisé à la fin du numéro, entre les artistes et les spectateurs, j’ai donc pu voir les réactions du public qui était très varié, de tous les âges, et il était intéressant de voir comment chacun s' »appropriait » le spectacle et y trouvait sa signification. Je pense pouvoir dire que tous ceux que j’ai entendus avaient apprécié le spectacle, qu’ils soient jongleurs ou pas. Il me semble que la raison est que les auteurs ont eu l’intelligence de ne pas faire un spectacle de jongle, mais un spectacle tout court. La jongle ici n’est qu’un « support » au message, le moyen d’expression utilisé pour faire passer le message du spectacle.
C’est une jongle de haut niveau, ou quasiment tout est fait en duo, avec une synchronisation parfaite. Mais à aucun moment ils ne sont dans la démonstration technique, chaque mouvement, chaque lancer est là pour ce qu’il est. C’est cet équilibre entre la prouesse technique et le message passé qui est vraiment réussi à mon goût.

La seule chose sur laquelle j’ai du mal à avoir un avis tranché, c’est leur parti-pris d’avoir laissé très « ouvert » le sens général du spectacle.
Le « pitch » du numéro est le suivant : « Un être prend acte de l’obsession de l’autre et plutôt que de chercher à la corriger, il décide de la vivre avec lui. »
C’est un message fort, intéressant, riche de possibilités. Or il est parfaitement possible de voir le spectacle sans avoir du tout conscience de ce message. Ils ont fait le choix de ne pas imposer ce message, qu’un spectateur puisse voir tout le numéro en « passant à côté » de ce message, ce qui n’enlève d’ailleurs rien au plaisir du spectateur. Donc c’est un parti pris parfaitement respectable, que je trouve positif parce qu’il n’enferme pas le numéro dans un message imposé et fermé. Mais en même temps je trouve le message tellement intéressant que je regrette aussi de ne pas l’avoir plus vu dans le spectacle. Donc ça n’est pas une critique, j’aurais sans doute aussi regretté si le message avait été plus présent. En fait j’aurais aimé qu’il fasse les 2 formes…

Bref, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce spectacle, vous pouvez voir les dates et lieux de diffusions sur cette page : calendrier.

Une vidéo du teaser du spectacle :

Et si vous l’appréciez, faites comme moi et attendez patiemment la sortie du prochain spectacle de la compagnie : Flaque. Cette fois avec Guillaume Martinet et Eric Longequel, un autre très très bon jongleur, que vous pouvez voir dans cette vidéo par exemple.

2 mini teasers de « Flaque » sont visibles depuis aujourd’hui sur Youtube.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie d’en voir plus !

Photo du haut : © Pierre Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *